Divertissez vous - Informez vous - Indignez vous
Please enable / Bitte aktiviere JavaScript!
Veuillez activer / Por favor activa el Javascript![ ? ]
Ajoutez à votre Flipboard Magazine.
Voici vers quoi Macron vous envoie !
Cliquez sur l'image pour l'agrandir



Nos gouvernants depuis 20 ans n'ont que l'Allemagne à la bouche pour nous serrer la ceinture un cran de plus. l'Allemagne est riche certes, mais ils oublient de vous parler à quel prix !
L’Allemagne est riche mais la majorité des allemands sont pauvres, voilà l'exemple que Macron et ses prédécesseurs ont dans la tête.
Cliquez sur l'image pour voir les graphiques en détails, il faut être patron pour envier ces graphiques là, pas ouvrier ou retraité.
Notez que ces chiffres ne proviennent pas de moi mais de l'afp, et sont vérifiables sur le net. 


Autre actu  -  Zactualités  -  Twitter - Humour - Santé -


________________


Demain c'est nous qui devrons partir

350.000 "migrants" ont pénétrés en Europe en 2015, et derrière cette déferlante arrive un ras de marée pour 2016 et les 10 prochaines années.
On peut déjà parier sur 600.000 pour l'année 2015.
Nos dirigeants nationaux et européens sont incapables de gérer la situation, coincés entre humanisme et incompétence.
L’Allemagne avec sa faible démographie a besoin de main d’œuvre, mais pas la France. Le Danemark et la Hollande qu'on nous citait en exemple d'intégration il y a 20 ans ont fait connaissance avec la non intégration des musulmans au sein de leur société. Le résultat est la montée des nationalismes.
La France quant à elle a aussi de graves problèmes de chômage, d'immigration magrébine ancienne et nouvelle qui revendique de plus en plus sa non assimilation et revendique de plus en plus pour sa religion. En France dans certaines région c'est déjà le choc de société, les uns devenant majoritaires et les autres minoritaires. Ajoutez à cela le petit coup de pouce de l'élu local en faveur des uns,  pour sa réélection, et vous avez une cocotte minute qui mijote mais dont la soupape est défaillante. Elle finira par exploser.
Regardez avec quelle habileté les pouvoirs publics nous parlent de Calais. Calais, Calais, Calais !
Pour distraire le bon français qui ne pense pas beaucoup, Les clandestins de Calais veulent s'en aller en Angleterre, ils ne font que passer, on peut donc en parler. Mais tous les autres ? ceux qui demandent l'asile en France, ceux à qui on donne une carte de séjour, ceux qu'on loge à l'hotel, ceux à qui on donne un logement....
Ceux là on en parle pas ou peu. Il ne faut pas que le français se réveille.
Et après tout, pourquoi donc ces migrants ne choisissent ils pas les pays alentours de la Syrie ?
Pourquoi ne vont ils pas en Israel, au Qatar, en Arabie Saoudite, aux Emirats ? 
Vous savez pourquoi, et moi aussi.

Autre actu  -  Zactualités  -  Twitter 


________________



La Grèce, un gouffre financier
Il est maintenant urgent que la Grèce sorte de l'euro.
Aussi bien pour elle même que pour la zone euro.
Avec une monnaie plus faible elle peut retrouver un peu plus d'exportation et être encore plus attractive au niveau tourisme. Cependant toutes ses importations vont exploser.
La garder dans l'euro coûte que coûte à coups de milliards n'est plus tenable et envisageable.
Ça ne rime à rien et c'est nous qui payons.
Les 41 milliards prêtés à la Grèce par les banques et qui ont été garantis par la France vont être mis en remboursement, c'est pour cela que Hollande a tout fait pour le dialogue avec la Grèce. Car ces 41 milliards même échelonnés dans le temps vont peser sur la dette et le budget de l'état français. Et lui tout ce qu'il voit c'est sa réélection en 2017.
 
On les aime bien les grecs et on leur veux pas de mal, mais les grecs se sont fait baiser et nous aussi par la même occasion. Comment ?
- Leurs politiques ont trafiqués les comptes en entrant dans l'euro, ils ont menti à leur peuple et aux européens.
- Les politiques européens ont faillis dans leur mission en laissant entrer la Grèce sans audit des comptes. Pour les initiés qu'ils étaient c'était un secret de polichinel que la Grèce ne faisait pas entrer l'impôt et n'avait pas de cadastre, entre autre...
- Au finish, les grecs se font baiser par une bandes de paltoquets d'ultra gauche utopistes comme Tsipras et Varoufakis qui leur font miroiter que le vote non changera tout à leur misère.

Il faut faire sortir la Grèce, parce que son économie est incapable de remonter avant au moins une bonne centaine d'année si tout va bien ! Même si on leur fait cadeau de leur dette, l'année prochaine il leur manquera déjà 35 milliards...
Et pourquoi donc, les portugais, les espagnols, les italiens et nous français ne pourrions nous pas dire aussi NON ? Terminé la dette on repart à zéro. Mais est ce crédible, non bien sûr.
Les faiseurs de vents comme Mélanchon crient bravo la gauche grecque, mais attendez la suite et regardez bien.
C'est bien triste tout ça, des pauvres de Grèce qui pourraient appauvrir des pauvres d'Europe. Car l'argent est le nerf de la guerre et quoi qu'en dise ceux qui applaudissent les grecs, c'est toujours les pauvres qui payent les factures et les riches qui encaissent les bénéfices.
C'est pour ça que je n'ai pas envie de payer encore et encore à fond perdu.      

Autre actu  -  Zactualités  -  Twitter 


________________


Assez de paroles, des actes !


Depuis l'élection du nouveau gouvernement grec d'extrême gauche que s'est il passé ?
Mis à part leur union avec un parti d'extrême droite pour avoir assez de députés pour gouverner, ces nouveaux venus ne nous ont pas montré grand chose.
Ha si, le ministre de l'économie a réembauché les femmes de ménage du ministère !
Après être venus dans toute l'Europe jouer les "mas tu vu" sans cravate, la veste au vent et les mains dans les poches et tenir des discours qui ne sont que de vaines paroles, le premier ministre grec et son ministre de l'économie n'ont rien bouleversé du tout.
Ils sont venus dicter leur vision des choses, un peu comme un locataire qui ne paye plus son loyer et qui viendrait en montrer au propriétaire.
Bien que certain comme Mélanchon et les espagnols de Podémos trouvent que cela donne un nouvel élan et demande des changements en Europe, il n'est toujours question que d'argent à rembourser. Or la Grèce importe le double de ce qu'elle exporte et ne peut donc rien rembourser.
C'est clair, les grecs n'auraient jamais dus entrer en Europe, et l'erreur en est des politiques de l'époque qui connaissaient l'état des finances grecs. Monsieur Giscard d'Estaing par exemple.
Les grecs sont redevables de 40 milliards aux français, et nous avons nous même une dette de plus de 2050 milliards. Vous avez envie de payer la dette des autres vous ?
Alors on peut étaler la dette grecque, trouver des idées, mais si les grecs y mettent de la trop mauvaise volonté, c'est clair cette fois il faut les virer.

La dette grecque expliquée aux contribuables

Autre actu  -  Zactualités  -  Twitter 



________________


Affiche de la Ligue du nord - Padania

En Lombardie, province du nord de l'Italie, on ne fait pas dans la dentelle, on ne fait pas de commission théodule et des blabla incessants.
On rencontre un problème comme partout en Europe, on fait une loi.
C'est ainsi qu'il est désormais impossible de construire une mosquée dans la province Lombarde.
Massimiliano Romeo, le jeune chef de groupe de la Ligue du Nord au Parlement régional, premier signataire de la loi, déclare:
- "Que cachent-ils derrière ces centres culturels islamiques, vont-ils seulement là pour prier, pour parler de leurs traditions, ou vont-ils là pour inciter à la haine envers l’Occident ?".
- Puis poursuivant: "Dans certains pays islamiques, ils brûlent nos églises, et nous, nous devrions les autoriser à construire une mosquée ici ? Non, ce n’est pas possible, il faut des règles de fer, pour mieux les contrôler ! Moi, je n'ai jamais vu un pasteur chrétien dire que tuer vous ouvre les portes du royaume des cieux".
Bien sûr des recours seront faits auprès de la cour constitutionnelle et la cour européenne.
Affaire à suivre...

Si alla polenta, no al couscous

Autre actu  -  Zactualités  -  Twitter 



________________


29% jugent ces marches justifiées

Pegida vous connaissez ?
Tout a démarré en Octobre 2014 en à Dresde en Allemagne par un groupe Facebook appelant à manifester contre l'emprise de plus en plus pressante de l'islam dans la société allemande.
Au début peu de participants et très vite 17000 puis le mouvement s'est étendu à d'autres grandes villes du pays.
Mais apparemment là bas comme ici en France ou ailleurs dans le monde, l'islam ne serait pas un problème. Ces protestations de toutes parts ne seraient le fruit que d'un discours raciste....

A vous de voir
________________


Europe - Russie


Avec la Russie, il ne faudrait pas pousser le bouchon trop loin.
Il faut jouer la diplomatie et la désescalade à tout prix.
La chute des cours du pétrole ainsi que les rétorsions financières qui ont fait chuter le rouble de plus de 30% viennent s'ajouter à l'espèce de guerre froide à cause de l'Ukraine.
Ne jouons pas trop avec le feu, mais sans baisser notre froc. Ne perdons pas de vue que dans le camp américain comme russe il y a des clans qui poussent à l'affrontement.
Notre jeu d'européens n'est pas celui des américains. Reprenons des contacts avec les russes de toute urgence, et la solution sera au bout des négociations.

Le point de vue des européens
________________


Au boulot les députés européens !

L'Europe ne peux pas se faire à marche forcée contre les peuples.
L'Europe telle quelle est doit être réformée en profondeur sinon elle éclatera dans 10 ans, dans 20 ans...
Nos politiques nationaux accusent le coup, ils sont sous le choc et ils pleurent mais ils ne pleurent que sur leurs sorts. Seule leur prochaine élection ou ré élection les inquiètent. Depuis toutes ces années ils nous font avancer à marche forcée dans une direction où nous ne voulons pas aller.
Ils savent bien que cette Europe ne fonctionne pas correctement et que les peuples en ont assez, puisque leur mot d'ordre pandant la campagnes était : " Votez pour moi et je changerais l'Europe !"

Il fallait être fou pour agrandir l'Europe si vite à 28 pays si différents humainement, politiquement, économiquement...
Il faut être fou pour confier la sécurité de ses frontières à d'autres états.
Il faut être fou pour confier le pouvoir à des commissaires qui ne rendent compte de rien et ne sont pas élus.
Comment compter sur le plan mondial sans armée commune digne de ce nom.
Comment avoir du poids dans le monde en parlant de 28 voix discordantes.

Faire l'Europe n'était pas une tâche facile, mais c'est devenue très compliqué. On a l'impréssion d'avoir confié notre avenir à une bande d'adolescents qui se sont bien amusés pendant 30 ans sans vraiment savoir ce qu'ils faisaient.
Alors messieurs, dames maintenant que vous êtes élus, remontez vos manches et montrez nous de quoi vous êtes capables, vous êtes gracement payés pour avoir des idées et des actes bénéfiques pour tout le monde !      
________________
Il faut changer d'Europe

Aux élections européennes du 25 Mai 2014 je vote Front National.
Ce n'est pas parce que je suis anti européen ou que je crois que la France est le nombril du monde, c'est tout simplement parce que je ne veux plus de cette Europe.
Cette Europe façonnée, pensée et organisée par la droite et la gauche depuis des décennies. 
On nous rabâche depuis 30 ans que l'Europe nous a évité d'autres guerres entre pays européens. Oui peut être... Cela reste à prouver.

Quand on parle d'Europe l'idiot entend "la guerre évitée" !
Mais en quoi l'Europe qui se fait contre les avis des peuples (traité de Lisbonne) est elle une bonne chose ?
On va élire des députés européens mais c'est les commissions qui ne sont pas élues qui vont réellement faire leurs lois.
Nos gouvernants nationaux ne font qu'appliquer les directives européennes, ils ne sont que de petits gouverneurs de provinces.
Vous connaissez comme moi toutes les difficultés que le citoyen peux rencontrer en temps de crise, en quoi l'Europe et sa banque centrale a t elle aidé le citoyen lambda ? Elle a su le faire pour sauver les banques mais pour nous les petits, c'est marche ou crève.
Les banques et le monde de la finance nous tiennent par les couilles. Si on ne fait pas ce qu'ils disent ils augmenteront nos taux d'emprunts. Si on ne fait pas assez nous seront mal notés et l'Europe peux nous imposer des amendes qui se chiffrent en milliards d'euro, un peu comme à un hospitalisé à qui on donnerait des baffes  à la place de soins et de médicaments pour le guérir.

La mondialisation nous fait courir, mais quand l'Europe a t elle parlée d'une seule voix ? Où est ce président Européen démocratiquement élu ? Où est l'armée européenne pour nous défendre ? Où est cet euro fort ou faible selon nos volontés nationales de dévaluation ? Qui a demandé de traiter d'un marché transatlantique avec les américains pour nous faire bouffer les légumes transgéniques et de la viande aux hormones ?... Et tant d'autres questions.

Non, cette Europe qui depuis le jour de sa naissance doit devenir meilleure demain, me gave. Je n'en veux plus. 
L'Europe doit changer ou mourir. Dans sa forme actuelle elle nous coûtera beaucoup trop cher et ne nous protège de rien quand le petit peuple a besoin d'elle.

_______________

Valls a dit Rom ! Quelle honte. Valls a dit camps ? Répugnant. Valls a dit reconduite à la frontière et intégration ! hahaha il doit être facho c'est pas possible.

Et on se cogne les censeurs de mots, les analyseurs de phrases, les droits de l'hommisme, les journaux télévisés et les émifions télévisées qui nous bourrent la tête de kaka.
Ne vous en faites surtout pas, il ne se passera rien, les roms resteront ici ou reviendront après avoir touché leur petit pactole pour leur retour chez eux. La soupe est trop bonne en France. Ce ne sont que des mots non suivis d'effets.
On en loge même dans des hôtels, et dans quelques mois on va pleurer comme l'année dernière et les années précédentes sur le sort des sans abris français qui dorment et meurent dans le froid l'hiver.
Ces connards de politiciens ont versés 35 milliards d'euros à la Roumanie, Hongrie et Bulgarie pour améliorer le sort des roms dans leur pays. Avec notre argent bien sûr ! Sans garantie et sans surveillance de la destination de cet argent !!!
Un peu comme la Grèce qu'ils se sont empressés de faire rentrer dans l'Europe sachant qu'il n'y avait ni cadastre, ni impôts dignes de ce nom et aucun comptable à bord.

________________
Les américains, des amis qui ne nous veulent pas que du bien.


Les Etats Unis d'Amérique et l'Europe


Nos amis américains espionnaient notre appareil d'état ! Nous français mais tous les gouvernements européens réunis. Une première de la part d'amis.
Si l'espionnage est opéré par toutes les nations, si chacun le sait et joue les offusqués quand il se faite prendre la main dans le sac, c'est complètement différent cette fois ci. Il ne s'agit pas d'espionnage industriel ou technologique mais d'espionnage de gouvernements.
En pleine négociation de commerce de libre échange avec les états unis, voici maintenant cette affaire qui arrive comme une poutre sur la marmite de soupe. On commence mieux à comprendre le sieur Baroso entièrement voué à la cause américaine. On susurre dans les couloirs de Bruxelles que les américains lui auraient laissé entendre que la présidence de l'ONU serait pour lui prochainement...

Le président Obama que tout le monde encensait en Europe et en France lors de sa première élection, n'a pas a été au rendez vous. Poussant encore un peu plus loin que ses prédécesseurs, le bouchon de l'amitié dans le fion européen.

Affaire à suivre...    
________________
 65,8 millions d'habitants en France en 2013.

Les politiques se félicitent de cette augmentation de population régulièrement.
Mais pour quoi faire cette course à la démographie ?
Alors qu'on est en pleine crise, qu'on espère passagère. Alors qu'on est en plein papy boum.
Que tous nos jeunes sur le marché du travail peinent à trouver un emploi même si ils sont diplômés, que les emplois même qualifiés sont sous payés du fait de l'abondance de main d'oeuvre, que l'offre de travail diminue comme peau de chagrin, que le chomage menace tous les régimes sociaux puisque les cotisations ne rentrent plus mais que les dépenses grimpent de manière exponentielle. Que le manque de logement laisse les gens à la rue. Que la surface des terres agricoles diminuent...

Mais pour quoi faire cette course à la démographie, et pourquoi s'en féliciter par rapport aux pays voisins ?

 La démographie nous perdra

Pour l'Europe.

Pour l'Europe, mais sans se préoccuper des suites d'une démographie non réfléchie.
Comme tout le reste, la question démographique est pensée à courte vue, pour l’intérêt particulier de certains mais pas dans l’intérêt du pays. Car inévitablement cet accroissement de population nous entrainera dans un big papy boum, ou dans un trop plein de polulation le moment arrivé. Sans compter que cet accroissement est obtenu avec l'immigration et la naturalisation pour garder le bénéfice du nombre.

Oui pour l'Europe car quand nos chers politiques européens votent c'est au poids !
Au poids du pays, plus on a d'habitants plus nos voix et notre pouvoir décisionnel est influent.
Ainsi les quatres pays les plus "pesants" en Europe sont dans l'ordre l'Allemagne (poids 163) - la France (poids 109) - l'Angleterre (poids 108) - l'Italie (poids 104) et l'Espagne (74). Ce poids se calcule par rapport au nombre d'habitants, vous voyez donc l'importance pour nos chers politiques. Surtout si la Turquie entrait en Europe avec sa démographie de 76 millions d'habitants elle serait juste derrière l'Allemagne avec ses 82 millions. La France reléguée en troisième position mais avec 10 millions d'habitants de moins...
Vous comprenez maintenant pourquoi on fait la course imbécile et irraisonnée à la population. Au risque de plonger les peuples dans la misère demain ou la semaine prochaine. Mais pour le bénéfice immédiat des politiciens !

Au siècle dernier on avait besoin de chair à canon, aujourd'hui c'est pour un nombre de voix dans l'Europe, advienne ensuite que pourra, de toute façon c'est toujours le peuple qui paye pour les conneries de ses dirigeants. Après eux, le déluge !    

________________
Montée de l'islam, à qui profite le crime ?

En voyant s'écrouler tous les uns après les autres les régimes à poigne empêchant les barbus islamistes de venir au pouvoir, je me pose la simple question : à qui profite le crime ?
Ne faites pas des yeux ronds et ne commencez pas à penser que je dois être un parano obscur, cette théorie en vaut bien d'autres et je ne rentrerais pas dans les détails.

Sachant que le sexe, l'intérêt et l'argent mènent le monde il faut toujours chercher à qui profitent les choses qui nous paraissent complètement absurdes ou dangereuses mais qui sont faites malgré tout par des gens beaucoup plus intelligents que le commun des citoyens. Il faut rechercher les intérêts des états, des lobbys, des sociétés secrètes, des religions.
Pour la montée de l'islam dans le monde je désigne nos amis américains. Comme je l'ai déjà écrit nos amis qui ne nous veulent pas que du bien, sont contents que l'Europe se porte mal. Si l'Europe et son euro avait fonctionné l’Amérique et son dollar était battu, si ils pouvaient en même temps nous embarrasser avec l'islam ça ferait une pierre deux coups. La vieille Europe empêtrée avec sa dette, ses banques (suite à l'affaire américaine des sub-primes) et se retrouvant en plus en deux ans avec un bassin méditerranéen entouré de pays avec des gouvernements à majorité islamiste, et des communautés musulmanes revendicatrices de plus en plus importantes au sein même des états européens.
Le dernier des pays à résister au basculement islamiste est la Syrie.
Pourquoi croyez vous que les russes et les chinois mettent leur véto à toute intervention ?
C'est parce qu'ils ont compris à qui profite le crime et où on veux les emmener.
Le deuxième coup c'est Israël et l'Iran. Il faut se débarrasser de l'Iran qui menace Israël mais sans en avoir
l'air ou par autodestruction. L’Iran n'est pas seulement une menace pour Israël il l'est aussi pour les autres
pays arabes, tels les émirats et l'Arabie Saoudite. L'islam a deux composantes qui se détestent à mort,
les sunnites et les Chiites (Iran).
La suite je ne la connais pas, mais ça ressemble à un checker qu'on agite sans savoir ce que ça va donner. Peut être même que les instigateurs ne savent plus où cela va nous mener. 
Les américains nos amis, nous ont souvent habitués aux coups foireux de la CIA, en Amérique du sud pour
déstabiliser les états qui n'avaient pas leurs faveurs, ou encore avec l'Irak qui cachait des armes chimiques...

Et nous on applaudit des deux mains, on dit bravo la démocratie, on est entourés d'états islamistes à nos portes, des communautés musulmanes qui veulent la mort de notre laïcité chez nous, et on se bat avec comme seule arme la tolérance et les droits de l'homme !
Là aussi recherchons à qui profite le crime...
Certainement pas aux petits que nous sommes.


Rappelons nous que ceux qui nous mènent à la guerre seront les premiers voyageurs de première classe sur le chemin de l'exode, comme en 1940.



En ces temps de campagne électorale pour la présidentielle de 2012, tous les candidats ayant participé de près ou de loin aux gouvernement de ces 30 dernières années, reviennent nous parler de leurs erreurs commises ou actions mal appréciées qu'ils ne recommenceraient pas si ils étaient élus.
Trop forts quand même !
Le dernier en date notre Nicolas national qui ose nous dire la voix chevrotante, la parole hésitante qu'il n'irait plus fêter son éventuelle victoire au "Fouquet's" et qu'il regrette de l'avoir fait, le choix n'était pas judicieux....
Comme si la seule bavure de son quinquennat se résumait à cela.
Et toute sa politique ?
C'est l'homme politique qui a le plus fait et défait ses propres lois et règlements. C'est l'homme politique qui a été élu sur un programme bien particulier, pour prendre des mesures urgentes et graves concernant le chômage, l'insécurité, l'immigration et la baisse des impôts.
Après 5 ans de mandat, ces 4 thèmes principaux de campagne ont grimpés en hausse.
Il nous a menti.

La gauche n'est pas en reste, comble du délire c'est elle qui vient donner des leçons sur la maitrise de l'insécurité à Sarkozy ! Il faut dire qu'avec un tel palmarès de nullité sur le règlement de l'insécurité, n'importe quel idiot pourrait avoir d'autres idées pour réussir sur ce point là au moins.
Aussi bien la gauche que la droite, chacun leur tour ou ensemble lors des gouvernements de cohabitation on participé à la déchéance de notre France, durant ces 30 dernières années.
Qu'ils ne viennent pas nous dire aujourd'hui qu'ils ne savaient rien, qu'ils ont tout fait pour ne pas en arriver là, que ce n'est qu'un concours de circonstances, qu'ils ne recommenceront plus.
Tout cela n'est que du pipeau. Ils sont copains comme cochons.
Rappelons nous le fameux front républicain contre Jean Marie Le Pen, où les socialo communistes sont allés voter Chirac.
Rappelons nous quand le peuple français a voté NON à la constitution européenne et que l'Assemblée nationale et Sénat réunis ont voté OUI avec toute leurs composantes de gauche et droite réunies.
Ils sont tous pour une Europe à marche forcée, maintenant qu'on est dedans il faut avancer.
Eux, ces bonnes élites droitos socialos, l'UMPS comme le dit Marine Le Pen, savent mieux que tous ce qu'il se trame en coulisse et l'issue de toute cette épopée européenne. Mais ils se sont tellement impliqués dedans à tous les niveaux, ils ont tellement à en attendre si par miracle ça fonctionnait mieux dans quelques années qu'aucun d'entre eux ne fera marche arrière ou demandera coute que coute que cette Europe dont les peuples ne veulent plus prenne une autre direction.
Ils ne sont pas ennemis, ce sont d'anciens copains d'université ou de hautes écoles, qui choisissent la droite ou la gauche en fonction de la place disponible. On fait grimper à l'échelle de temps en temps un copain pour services rendus.
Les français sont vraiment mal habillés depuis 30 ans, ces gouvernants nous ont taillés des costards mais ils ne sont pas sur mesures. Changeons de couturiers.
Cinq ans c'est long, surtout en temps de crise. 
Au moment de voter ayez de la mémoire, et surtout ne leur pardonnez rien, ils savaient ce qu'ils faisaient.  

Et si tout ce qui nous arrive était de notre faute !
En ces temps de crise, qui vont nous plonger dans un gouffre de misère durant les 10 ou 20 prochaines années, on a un peu trop tendance à accuser les politiques seulement.
Mais n'oublions pas que nous avons élu nos représentants, nous les avons laisser faire ce qu'ils voulaient même quand nous n'étions plus d'accord avec leurs décisions. On a courbé l'échine, on a regardé de l'autre coté, du coté où le soleil brillait encore en se disant "ce n'est pas grave".
Aujourd'hui la merde monte, on l'a juste sous le nez. Il ne reste que deux solutions avant de mourir noyés, on se met sur la pointe des pieds pour baisser le niveau en vaporisant un déodorant, ou on vidange la cuve ?

Chaque années, la cour des comptes épingle des services de l'état qui dilapident notre argent. Mais que font ils ? Mais que fait on ? Rien...
Chaque mois il entre en France depuis des décennies, des milliers d'étrangers à qui on n'a pas demandé de venir et qui s'imposent. Nous français bien couillons, mais peut être pas assez malheureux ou encore trop riches, ou riches et cons à la fois, nous leurs donnons gites et couverts. Quelle chance pour la France !
Et même si on est contre, on ne dit rien, car on nous rabâche depuis qu'on est petit que c'est pas bien d'être contre les immigrés, que c'est raciste, la guerre, la déportation, les camps...
Même si on est pour, on se rend bien compte qu'il y a des choses anormales, des chiffres qu'on nous cache, des choses qu'on s'interdit de compter. Des actualités télévisées ou journalistiques qui ne correspondent pas à la réalité de nos vies. Toutes ces choses dont on parle en famille, entre amis, en cercles restreints. C'est quand même bizarre qu'il n'y ait personne dans la rue pour dire STOP !
Qui est en mesure de dire avec des chiffres réels combien coûte l'immigration, combien sont ils, où sont ils, que font ils ?...
  On fait la chasse aux milliards en continuant à gaspiller, et à refuser d'économiser sur l'inutile. Pire, on pourrait nous faire payer plus pour gaspiller davantage !
Mais chut. laissons faire. Ils ont été élus, si ils sont là c'est qu'ils savent ce qu'ils font, et feront ce qu'il faut faire.
Mais comment faire comprendre la réalité à des gens à qui on a mis une camisole virtuelle, qu'on a formaté à certaines idées, certains interdits, le libre arbitre.
Les politiques, les affairistes, les banquiers, les lobbies, sont tellement imbriqués, qu'il est impossible de toucher là où çà serait le plus utile. Il existe encore des niches fiscales en pagaille, construire des appartements vides dans les dom tom, des bateaux dans les dom tom, Mayotte fait 101 département français, la guerre en Libye, etc....
Si nous en sommes là, c'est que nous avons laissé faire n'importe quoi à nos politiques, et eux n'ont jamais changé de cap sachant qu'on allait droit dans le mur.
Pour leur clientélisme, ils caressent les musulmans dans le sens du poil, car ils votent puisque français. Mais le compte n'y serait peut être pas encore pour certains, puisque promesse est faite par les socialistes de faire voter les immigrés.
Alors français de souche, d'adoption ou de cœur, combien de temps vas tu encore les laisser faire sans leur demander des comptes. Regarde où ils nous ont emmenés, mais sache qu'on va tomber encore plus bas.
Tu leur as fait confiance pour l'Europe et la finance, crois tu vraiment qu'ils vont mieux gérer l'immigration, et la montée de l'islam dans ton pays laïque aux racines chrétiennes ?  

Français, cochon payeur.
Européen, cochon payeur.
Travailleur, cochon payeur.
Consommateur, cochon payeur.
Automobiliste, cochon payeur...

Oui nous ne sommes plus que ça, des cochons payeurs. Des tirelires où on puise pour boucher les trous financiers, renflouer les dettes publiques et faire de beaux cadeaux aux pays étrangers comme on vient de le faire avec la Cote d'Ivoire (400 millions), la Tunisie (150 millions), la Turquie (113 millions) chaque années depuis 7 ans et jusqu'en 2013 pour l'aider avant son entrée en Europe (!?)... et tout ce qu'on prend soin de ne pas nous dire.
Il n'y a que les amateurs de chiffres et de rapports financiers publics mais bien cachés et codés comme des contrats d'assurances, les fouineurs des assemblées qui pourraient nous dire toute la vérité sur notre pognon dilapidé par des incapables et des prêts à tout, pour avoir leur nom gravé dans le marbre d'une institution de bienfaisance, pendant que les leurs se crèvent au boulot pour payer, et qu'on fait taire les autres en les arrosant de subsides sociaux. 
C'est pas beau tout ça ?


Sauf, qu'à force de reculer pour mieux sauter, il va bien falloir se décider à franchir le pas.
La Grèce par exemple, les diminutions de dépenses publiques et le plan européen n'a pas suffit. La dette grecque continue de grimper vertigineusement, et on envisage de refaire un nouveau plan...
Mais au final, savez vous qui payera les pots cassés des grecs ?
Quand la France, entre autre s'est porté acquéreur d'obligations grecques qui ne vaudront plus rien, quand la France s'est portée garante des emprunts grecques et qu'ils ne pourront pas rembourser...
Qui va payer ? 
Mais, c'est vous cochons de payeurs !

Pour en revenir aux tirelires que nous sommes, avez vous vu avec quelle rapidité nos gouvernants ont pris des mesures très contraignantes pour diminuer le nombre de morts sur les routes ? Ça va faire très mal au porte monnaie des meilleurs conducteurs d'entre nous, mais c'est certain ca rapportera beaucoup de blé dans les caisses de l'état.
Payer pour conduire c'est ça l'avenir ! 

Mais quand la délinquance ou l'immigration monte en flèche et que les plus pauvres d'entre nous subissent ses assauts, les mêmes Messieurs, ne trouvent aucunes idées valables ou dissuasives, et s'entre déchirent sur la dureté des peines encourues et des droits pour des gens qui ont bafoué tous les devoirs.
Allons cochons de la patrie le jour de gloire est arrivé....
Voilà encore quelques mois la gestion de l'Irlande était citée en exemple sur toute les chaines télé, même les spécialisées bourse et finances. Je me rappelle le dernier reportage que j'ai vu, on nous montrait de jeunes français dont certains étaient en couple, quitter le sol national pour une Irlande paradis du travail, le sourire aux lèvres et plein d'espérance ils s'en allaient vers des cieux bien meilleurs. Vers le pays où il n'y avait qu'à demander pour travailler. Des usines et des bureaux il en poussait de partout nous disait on. On laissait partir nos élites à l'étranger, parce que là bas la législation sur le travail est très accommodante et les impôts beaucoup plus légers.
Bref, l'Irlande était un exemple à suivre...
Les deux petits inconvénients pour nos expatriés français nous disait on était le prix de l'immobilier exorbitant qui leur bouffait une grosse partie du salaire, et les soins médicaux qu'il fallait payer à grassement de sa poche, mais si on avait une opération ou une couronne dentaire à faire poser, un coup d'avion low cost et on venait se faire les soins en France ! Après tout les étrangers sont bien soignés gratuitement sans même cotiser, pourquoi pas les français exilés !
Mais le bel exemple à fait long feu, le chateau de cartes s'est écroulé lamentablement. Bien normal à comprendre, la crise mondiale aidant. Le déficit de l'Irlande, c'est à dire ses dettes s'élèvent à plus de 30% de son budget, et comme ils prélèvent peu d'impots sur les sociétés l'argent ne rentre pas assez. Les habitants en manque d'habitations sont en forte demande de crédits à l'achat et à la consommation et n'économisent plus. Les banques ont plus d'argent dehors sans certitude de le récupérer, que dans leurs coffres. Et tout s'emballe...
L'aide de 90 milliards d'euros par l'Europe (qui en a prévu soit disant 750 pour toute l'Europe si nécessaire) pour renflouer encore une fois une système qui ne fonctionne pas, et où, quand tout va bien les riches et les sociétés s'en mettent plein les poches, et quand tout va mal elles se tirent ailleurs laissant la facture aux pauvres et aux classes moyennes. 
Retenons les leçons du passé pour le futur. Les charlots qui nous gouvernent naviguent à courte vue et à longueur de mandat électif. Ne les croyez plus quand ils vous disent que tout va bien. Que demain sera meilleur et que ce qui est arrivé ailleurs en Grèce, en Yougoslavie, en Irlande  ne peut arriver en France ! 
 Dans le jeu de dominos de l'Europe deux dominos sont tombés, la Grèce et l'Irlande, à qui le tour demain ? et après demain...
| Copyright © 2014 Une autre actualité